Publicité

Tenir un journal intime … une échappatoire thérapeutique

Névrose Psy Moi

Pour certaines personnes, le fait de tenir un journal intime, leur permet de retracer leurs activités au jour le jour et d’être ainsi ordonnées. Pour d’autres, en revanche, cela représente un moyen thérapeutique les aidant à exprimer leurs émotions.

Ce deuxième comportement d’écriture, parfois appelé écrit «expressif», procure un certain nombre d’avantages physiques et émotionnels surprenants.

En effet selon une étude à ce sujet parue dans une publication du « Psychothérapie Research », les patients qui ont exprimé leurs émotions à travers l’écriture « expressive » ont connu des réductions importantes des niveaux de stress et d’anxiété par rapport à ceux qui ne l’ont pas fait. De même qu’une autre étude sur la modification du comportement, a démontré que l’écriture expressive a diminué les symptômes liés à l’anxiété, y compris l’inquiétude et la dépression.

Une étude plus récente de 2013 réalisée en Nouvelle-Zélande a suivi le rythme de convalescence de 49 patients qui ont subi une biopsie. Les résultats de cette étude ont révélé que les patients qui ont écrit sur leurs sentiments quotidiennement pendant 20 minutes durant les trois jours précédant la chirurgie, ont récupéré plus rapidement que ceux qui n’ont pas écrit.

Ces résultats sont attribués selon les chercheurs au fait que l’écriture de leurs sentiments sur la chirurgie a diminué les niveaux de détresse chez les patients concernés, rendant leur la guérison plus rapide.

Il semblerait que L’écriture n’aurait pas uniquement un effet sur les blessures émotionnelles, mais elle procurerait également du bien au système immunitaire, en renforçant et boostant les défenses immunitaires se traduisant ainsi par une meilleure santé physique.

D’Autres bienfaits recensés de l’écriture expressive sur la santé physique comprennent l’amélioration de la qualité du sommeil, de la fonction pulmonaire et de celle du foie et la diminution de la pression artérielle.

Les personnes souffrant d’asthme qui tiennent un Journal, subissent moins de crises, les patients cancéreux rapportent que le fait d’avoir un journal intime leur permet d’établir des perspectives plus optimistes et d’avoir une meilleure qualité de vie et les malades du SIDA qui écrivent expressément ont un nombre supérieur de cellules T, connues pour être marqueur de système immunitaire fort.

Alors, mesdames messieurs tous à nos stylos ! Du moins pour être plus ordonnés sinon pour mieux supporter et vivre nos problèmes de santé.

B.H.S

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password