Publicité

Comment combattre la fibrose du foie : l’espoir d’un médicament en cours de test

Les 3 M Maladies

Les Dommages chroniques du foie créent une plaie dont la guérison est presque nulle. Cette lésion dite fibrose, remplace progressivement les cellules hépatiques normales, avec de plus en plus de tissu cicatriciel jusqu’à la défaillance totale du  foie.

Lorsque le foie est endommagé, de petites cellules étoilées qui permettent le stockage de la vitamine A, ont tendance à migrer vers la plaie. Ces cellules étoilées activées perdent leur vitamine A, se rendent à l’endroit de la blessure et  créent des tissus épais cicatriciel fibreux pour protéger et réparer les dommages. Cependant, avec un stress prolongé sur l’organe, les cellules saines sont remplacées par des tissus fibreux, pour aboutir éventuellement à la destruction  de cet organe.

Des scientifiques du « Salk Institute » en Californie, ont identifié un médicament qui empêche cette accumulation incontrôlée dans le foie de tissu cicatriciel. Il s’agit d’une molécule, appelée JQ1, qui a empêché la fibrose chez les animaux et pourrait aider les millions de personnes dans le monde touchées par la fibrose du foie et de la cirrhose, causée par l’alcoolisme et des maladies comme l’hépatite.

La recherche s’est axée sur la voie du génome, en découvrant une protéine régulatrice, appelée Brd4, qui est le maître régulateur de la fibrose hépatique.

Avec ces nouvelles données sous la main, l’équipe du « Salk institute » a trouvé que la molécule JQ1 inhibe avec succès le Brd4 et arrête la transformation de cellules étoilées du foie en cellules productrices de fibres.

Selon  Ronald Evans, professor et directeur du « Salk’s Gene Expression Laboratory » et investigateur du « Howard Hughes Medical Institute » : Nous pouvons actuellement contre carrer la fibrose du foie des animaux et nous sommes en cours d’exploration du potentiel  de l‘application thérapeutique de notre prototype sur des humains.

JQ1 est ainsi un prototype d’une nouvelle classe de médicaments testés actuellement dans des essais cliniques humains pour divers cancers.

B.H.S

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password