Publicité

Le mystère de la rechute du myélome identifié

Les 3 M Maladies

Une des plus grandes questions sur le traitement du myélome multiple, une forme de cancer du sang, est le fait que presque tous les patients traités avec les thérapies actuelles finissent par rechuter. Une étude du « Yale Cancer Center » pourrait avoir résolu ce mystère en identifiant la raison pour laquelle quelques  cellules cancéreuses échappent au traitement et conduisent à la récidive.

Le traitement initial pour la plupart des patients atteints de myélome multiple comprend une classe de médicaments (lénalidomide ou Pomalidomide) largement connus comme modulateurs immunitaires.

Alors qu’initialement efficaces pour traiter la maladie, ces médicaments ne parviennent pas à éviter les rechutes en raison des cellules cancéreuses résiduelles qui échappent à la thérapie.

En examinant ces cellules résiduelles, l’équipe de Yale a découvert une voie biologique, non identifiée auparavant, induite par ces médicaments immuno-modulateurs, qui a permis aux cellules cancéreuses résiduelles de survivre et de proliférer. En effet ” cette voie implique la perte d’une protéine appelée MBD3 ; laquelle perte permet aux cellules tumorales de devenir comme des cellules souches et de persister”, a déclaré le principal auteur de l’étude Rakesh Verma, chercheur postdoctorale en hématologie.

Ainsi « En prévenant la dégradation des protéines MBD3, il sera difficile pour les cellules de myélome d’échapper à cette classe de médicaments ; et pour guérir le myélome il est essentiel donc d’être en mesure de cibler les cellules qui mènent à la rechute ».

B.H.S

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password